Sandra Ferrara - Psychologue et psychothérapeute à Paris

Questions

Qu'est-ce qu'un(e) psychologue ?

Un psychologue est un spécialiste formé dans l’étude du comportement humain, des pensées, des émotions et des relations interpersonnelles. Il est titulaire d'un titre professionnel protégé, dont l'obtention est conditionnée par la validation d'un Master 2 en psychologie (formation universitaire de niveau Bac+5, anciennement appelée DESS ou DEA). En complément à cette formation théorique universitaire, pour obtenir son Master et pouvoir utiliser le titre de psychologue, l'apprenti psychologue doit justifier de 500 heures de pratique institutionnelle.

Selon le code de la santé publique, tout psychologue praticien doit s'inscrire dans le répertoire des professionnels ADELI, ce qui est une garantie pour les patients d'être pris en charge par un psychologue exerçant légalement sa profession.

Les psychologues reçoivent une formation généraliste qui leur permet de prendre en charge une grande diversité de difficultés psychologiques. Ils ont ensuite la possibilité de se spécialiser dans différentes formes de psychothérapies et/ou dans différents types de troubles psychologiques.
Le psychologue que l’on consulte dans un centre ou dans un cabinet pour suivre une psychothérapie est un psychologue clinicien.

Suivre une psyhothérapie avec un Psychologue qui pratique en libéral n'est pas remboursé par la sécurité sociale.

Il est important que les psychologues actualisent en permanence leurs connaissances concernant les différents troubles psychologiques et leurs modalités de prise en charge.

Le psychologue clinicien, comme les autres psychologues, a pour obligation morale de se référer au code de déontologie des psychologues.

Qu’est-ce qu’un(e) psychothérapeute ?

La dénomination « psychothérapeute » désigne un professionnel qui intervient auprès d’un ou plusieurs individus souffrant de troubles psychologiques, sociaux ou psychosomatiques, en proposant des psychothérapies. Ce traitement a pour but de déclencher un processus thérapeutique accédant à des changements et une évolution à long terme.

En fonction du courant auquel il se rattache, le praticien utilise l’une de ces méthodes pour vous aider à comprendre et résoudre vos troubles. Depuis la seconde moitié du xxe siècle, le nombre d'approches psychothérapiques a crû de manière très importante. De nos jours, il existe quatre groupes de psychothérapies sur lesquelles portent la quasi-totalité des études scientifiques et cliniques réalisées :

  • les psychothérapies psychanalytiques (et celles qui en dérivent);

  • les thérapies cognitivo-comportementales;

  • les thérapies systémiques et l'École de Palo Alto;

  • les thérapies humanistes.

Le titre de psychothérapeute est réglementé en France depuis mai 2010 (décret relatif à l’usage du titre de psychothérapeute), ce qui signifie que le professionnel a bénéficié d’une formation théorique et pratique validée par l’Agence Régionale de Santé. Si la plupart des psychothérapeutes sont également psychiatres ou psychologues, les autres professionnels doivent remplir les conditions suivantes : avoir validé une formation universitaire de 5 ans minimum ainsi que 5 mois de stage professionnel dans un établissement public ou privé.

N’étant pas médecin, le psychothérapeute n’est pas habilité à prescrire des médicaments

Quelle est la différence entre un Psychologue et un Psychiatre?

On ne doit pas confondre le psychologue avec le psychiatre. Le psychiatre est un médecin spécialisé comme le cardiologue ou le chirurgien. Par sa formation, il est spécialisé dans le traitement des troubles mentaux graves nécessitant, la plupart du temps, la prescription de médicaments.

Il pose un diagnostic, prescrit des médicaments et il peut mettre en place des thérapies s'il bénéficie d'une formation complémentaire.
Il est remboursé par la sécurité sociale.

Qu’est-ce que un Psychanalyste ?

Une des premières conditions pour se dire psychanalyste est d’avoir suivi soi-même une psychanalyse pendant au moins 7 ans! Il n’y a en effet aucun diplôme d’Etat reconnu pour devenir psychanalyste, la deuxième condition étant de suivre une formation théorique dispensée dans une école ou association psychanalytique, et de s’affilier à un courant de pensée (freudien, jungien, lacanien).
Cependant, la plupart des psychanalystes détiennent également un diplôme de médecin, de psychologue ou même de philosophe.

La psychanalyse est une discipline visant à explorer les profondeurs de l’inconscient pour comprendre l’origine des souffrances et névroses actuelles. Fondée par Sigmund Freud, Carl G.Jung et Jacques Lacan, la psychanalyse permet, grâce à un travail d’introspection long et souvent douloureux, tourné vers le passé, de soulager angoisses et troubles familiaux dans le présent.

Une psychanalyse suppose une démarche volontaire et motivée du patient. En effet, allongé sur le célèbre divan ou non, il doit laisser aller librement le cours de ses pensées, souvenirs et émotions sans intervention aucune (ou presque) du psychanalyste. Ce dernier se contentera de le guider dans l’exploration de son inconscient en mettant l’accent sur ce qui lui semble intéressant. Il l’oriente vers la réponse à ses problèmes qui se trouve déjà en lui.

Qu’est-ce qu’une psychothérapie ?

Elle permet aux personnes aux prises avec des difficultés personnelles de changer leurs pensées, leurs émotions et leurs comportements de manière à réduire leur détresse et à leur permettre d'avoir une vie plus satisfaisante.

Une psychothérapie est un processus de changement et prend donc un certain temps. La durée d’une thérapie est variable en fonction de la problématique à traiter, de votre personnalité profonde et aussi de votre disponibilité et implication dans la thérapie. En effet l'alliance thérapeutique est un facteur essentiel dans le succès d'une psychothérapie, d'où l'importance du choix du thérapeute. Il est inutile de commencer une thérapie si vous ne vous sentez pas en confiance.

La psychothérapie est une démarche dans laquelle on peut se permettre de se laisser aller, de dire ce qu'on pense et ressent réellement sans avoir peur d'être jugé ou critiqué.
Pendant la psychothérapie, on peut être amené à faire des exercices à l'extérieur des séances, à se pencher sur des situations ou des émotions qui effraient, à parler de choses qu'on a depuis toujours gardées pour soi, à constater que les liens qu'on entretenait avec son entourage se transforment au fur et à mesure qu'on progresse, à réaliser qu'il faut modifier certaines idées et certains comportements.

Qu’est ce que le soutien psychologique?

Il s’agit de trouver une écoute et un espace de parole nécessaire face à une souffrance ou difficulté présente (deuil, crises, maladie, accident….)

Cette forme de thérapie ne renvoie aucunement à une technique ou une méthode particulière mais offre un appui et un soutien face à la traversée d’une épreuve, d’un moment critique de la vie. La présence bienveillante, la qualité d’empathie ainsi que la confidentialité dont le thérapeute reste le garant, donnent au patient l’espace nécessaire pour exprimer sa souffrance.

Ce type d'accompagnement est destiné aux personnes qui traversent une période difficile et ressentent le besoin de pouvoir en parler dans un lieu neutre et dans une atmosphère bienveillante.
Les situations pouvant nécessiter un accompagnement sont notamment: la maladie (malade ou aidant), le deuil, les difficultés passagères dans les domaines relationnels (divorce, etc.) ou professionnel, décision importante à prendre.

L'accompagnement concerne également les personnes qui souhaitent mieux se connaître, s'accorder un moment pour réfléchir sur soi, pour comprendre leurs mouvements intérieurs ou pour faire le point à une certaine période de sa vie.

Pourquoi consulter un psychologue ou entreprendre une thérapie ?

Lorsqu'il y a des interrogations auxquelles vous ne trouvez pas de réponse seul et pour lesquelles vous avez besoin d'un éclairage extérieur et professionnel.

L’origine de la consultation peut être un quotidien devenu trop difficile à assumer, une souffrance liée à des évènements passés ou à une difficulté plus ponctuelle, la traversée de périodes de changement sur le plan personnel, familial, ou professionnel.

Généralement, un adulte entreprend une psychothérapie pour :

     
  • Faire cesser une souffrance psychologique (phobies, angoisses, anxiété, panique, déprimes récurrentes…) ou modifier un comportement inadapté.

  • Régler des problèmes affectifs ou relationnels (obsessions, timidité, estime de soi, vie de couple ou familiale insatisfaisante, échecs amoureux…).

  • Modifier des comportements qui nuisent au bien-être (stress post-traumatiques, dépendances diverses, maux imaginaires, dysfonctions sexuelles…).

  • Faire face à une crise existentielle (sens de la vie, crise spirituelle…), ou à une maladie grave.

  • Gérer le stress lié à un environnement de travail trop lourd.

  • Mieux se connaître, acquérir de nouveaux outils afin de se réaliser pleinement, accéder à la sérénité.

  • Pour un enfant ou un adolescent, le suivi thérapeutique sera envisagé en cas de difficulté scolaire ou relationnelle, pour un problème de comportement, d’angoisse, de trouble alimentaire, dans tous les cas où la seule aide de ses parents ne suffit pas.

  • Pour une personne âgée pour effectuer un travail de deuil, trouver un meilleur sentiment d’identité, désir de reconstruire sa propre histoire interne et situer la fin de sa vie dans un ensemble qui prenne sens.

  •  
Quelle est la durée d’une psychothérapie

Modifier des façons de penser et des comportements n'est pas une chose facile qui se réalise en quelques jours.

Une psychothérapie est un processus de changement et prend donc un certain temps. La durée de la psychothérapie dépend de plusieurs facteurs tels que la gravité du problème, la nature des objectifs visés, la fréquence des rencontres, le type d'approche thérapeutique choisi, les réactions personnelles du client, sa motivation à changer ainsi que les efforts qu'il fournit.

Dans la plupart des cas, vous ne pourrez pas atteindre vos objectifs ou obtenir toutes les réponses à vos questionnements en seulement une ou deux séances. Pour autant, une période de quelques semaines à quelques mois est généralement suffisante pour obtenir des résultats satisfaisants par rapport aux problématiques qui étaient à l'origine de la consultation. Parfois, néanmoins un travail en profondeur de plus d'une année peut s'avérer tout à fait justifié.

Qu’est-ce que l’alliance thérapeutique ?

L’alliance thérapeutique est définie par la qualité de la relation entre le patient et son thérapeute. Elle correspond à la façon dont le patient perçoit que sa relation avec son psychothérapeute l’aide à atteindre les objectifs de sa thérapie. Elle est aussi la collaboration de travail patient-thérapeute.

Le lien affectif, la confiance, l’implication, l’ouverture, une grande empathie de la part du thérapeute contribuent à la création de ce lien entre deux personnes. Le patient doit sentir qu’il est vraiment compris.

L’alliance thérapeutique est plus déterminante que n’importe quel autre aspect spécifique du traitement. En fait, plus l’alliance est forte, meilleurs seront les résultats. Pour susciter une alliance solide, le thérapeute se doit d’être souple, respectueux, chaleureux, intéressé, ouvert.

Mes droits sont-ils protégés ?

OUI, vos droits sont bien entendu protégés lorsque vous consultez un psychologue. Par ailleurs, tous les psychologues se soumettent aux règles professionnelles définies par le Code de déontologie du Psychologue. Ce code pose le principe général des droits de la personne et la préservation de sa vie privée en garantissant notamment le secret professionnel.

Qu’est ce que le secret professionnel ?

Il est important d'avoir la certitude que les informations que l'on va délivrer au Psychologue ou Psychothérapeute resteront confidentielles.

Le code de déontologie des psychologues prévoit explicitement la nécessité du respect de la confidentialité de l'entretien psychologique. Tout psychologue signataire de ce code s'est donc engagé devant ses pairs à respecter un secret professionnel absolu.

Le Nouveau Code Pénal, par son article 226-13, daté du 1er mars 1994, prévoit un an d'emprisonnement et 150000€ d'amende pour le professionnel qui révélerait à d'autres personnes des informations à caractère secret dont il a été le dépositaire. Le secret professionnel n'est donc pas qu'une recommandation, c'est une obligation.

Est-ce remboursé par la sécurité sociale ?

Les Consultations avec un psychologue ou un psychothérapeute ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale, cependant, certaines mutuelles assurent une prise en charge partielle des psychothérapies, notamment sur prescription d'un médecin ou psychiatre, à vérifier auprès de votre assurance.